Etablissements et entreprises publics. La situation des délais de paiement s’améliore

Économie

Les mesures prises afin de réduire les délais de paiement des Établissements et entreprises Publics (EEP) semblent avoir commencé à décongestionné la situation, tant décriée par les opérateurs économiques durant plusieurs années. D’une moyenne de 55,9 jours à fin décembre 2018, ces délais sont passés à 50,6 jours en juin dernier, puis 48,7 jours à fin septembre 2019. 
Aujourd’hui, les données du ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, traduisent une tendance positive constatée depuis décembre 2018 au niveau global.
Dans un communiqué publié ce mardi, le ministère rappelle avoir procédé, le 31 octobre dernier, à la première publication des délais de paiement déclarés par les EEP, sous la responsabilité de leurs dirigeants, sur son portail au niveau de la rubrique de l’Observatoire des Délais de Paiement (ODP).
Le ministère rappelle aussi avoir procédé le 31 décembre 2019 à la publication des délais de paiement déclarés par les EEP au terme du mois de septembre 2019, notant que comme pour la première publication, le site comprend les listes des 10 EEP ayant déclaré les délais les plus longs ainsi les 10 autres ayant déclaré les délais les plus courts, outre les EEP qui ne communiquent pas leurs délais de paiement et ceux n’ayant pas répondu aux réclamations des fournisseurs sur la plateforme AJAL.
Les données publiées font ressortir des améliorations au niveau des délais de certains EEP, tandis que d’autres EEP affichent des délais plus longs que ceux du mois de juin 2019.
De même, une dizaine d’EEP ont procédé au réajustement de leurs déclarations du mois de juin 2019 publiées en octobre 2019. Cette publication, s’inscrit dans le cadre de la continuité de la démarche progressive qui prévoit la publication des délais de paiement déclarés par les EEP concernant le mois de décembre en février 2020, et ce, dans la perspective d’une publication mensuelle régulière à partir de mars 2020, relevant que cette progressivité permet aux EEP, d’affiner leurs systèmes d’information, de mieux maîtriser leurs processus de paiement et de rehausser davantage la qualité des données produites.
A ce titre, le ministère précise que ladite publication intervient dans un processus de co-construction qui implique et interpelle les premiers concernés à savoir les EEP qui bénéficient d’un accompagnement de proximité par ses services à travers la Direction des Entreprises Publiques et de la Privatisation, notant que cet accompagnement se poursuivra jusqu’à fin juin 2020, date à laquelle, les EEP assumeront l’entière responsabilité des délais déclarés et publiés, sous la supervision toutefois ministère.
Les instances de gouvernance notamment les conseils d’administration ou de surveillance et les comités d’audit sont appelés à accorder une attention particulière à la problématique des délais de paiement en l’inscrivant comme point permanent à l’ordre du jour des organes de gouvernance de ces organismes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *